Découvrez ci-dessous une première salve de portraits des personnes qui s'engagent dans l'équipe "Demain l'UBO". 

Découvrez l'équipe "Demain l'UBO" (1)

Après des études et un début de carrière à Rennes 1, je suis arrivée à la Faculté de droit, économie gestion et AES de l’UBO en 1999. Je suis chercheure au LabLex, après avoir appartenu au Centre de recherches administratives (CRA) et l’avoir dirigé pendant 5 ans. J’ai quitté cette direction suite à mon élection en tant que doyen de la faculté, fonctions que j’ai aussi exercées pendant 5 années. J’enseigne dans ma faculté mais aussi à l’IPAG et à la faculté Ségalen. Je fais partie de l’équipe de Matthieu Gallou depuis 2016, en tant que vice-présidente Europe & International. Je me suis toujours investie dans les missions collectives à l’UBO, au service de l’UBO, des collègues et des étudiant-e-s. Je souhaite poursuivre cette démarche avec l’ensemble des collègues qui, comme moi, soutiennent Matthieu Gallou dans son investissement total dans la défense de l’ensemble de la communauté UBO.

Béatrice Thomas-Tual

J’ai été nommé Professeur des universités-praticien hospitalier en 2004 après avoir fait ma formation en sciences à l’université Paris XI en biomécanique et physiologie du mouvement. J’ai intégré le LaTIM à mon arrivée et me suis investi en recherche afin de développer ce domaine complémentaire des activités d’imagerie en mouvement du laboratoire. A partir de 2013, je me suis investi en pédagogie au côté du doyen Berthou dont je suis l’assesseur. J'ai été élu en 2016 au conseil d’administration de l'UBO, et en 2018 le Président m'a désigné comme chargé de mission santé de l'UBO. Continuer à soutenir les projets pédagogiques et le développement de la recherche dans notre université est la raison de mon engagement au conseil d’administration et de mon soutien à l’action de Matthieu Gallou. Je souhaite que se poursuive une politique réaliste et équilibrée pour notre université. 

Olivier Rémy-Néris

Durant ce mandat, j’ai été amenée à travailler avec Matthieu Gallou, en tant que membre du CA de l’UBO. J’ai été particulièrement impressionnée par sa capacité de travail, sa très bonne connaissance des dossiers et la représentation de l’UBO qu’il a su porter auprès des instances régionales, nationales et internationales.  Enseignant dans différentes composantes de l’université et travaillant à l’interface de plusieurs disciplines en recherche, je suis sensible à son attention portée à la pluridisciplinarité qui est propre à notre université. Je soutiens donc la candidature Matthieu Gallou, dont l’expérience, les qualités humaines et les compétences sont des atouts importants pour construire et défendre notre université de demain. Je suis toujours prête à m'engager dans le projet Demain l'UBO.

Hélène Couthon

Professeur en biologie marine au sein de  l'UMR LEMAR à l'Institut Universitaire Européen de la Mer, j'ai été ces quatre dernières années Vice-Président Mer de l'UBO. Ce statut inédit en France témoigne de l'importance de l'axe mer pour notre université. Aux côtés de Matthieu Gallou, il s’est agi pour moi, durant ces quatre années, d’encourager et de soutenir l’émergence de nouvelles transversalités au sein de l’UBO, entre ses composantes, dont la mer et les littoraux constituent l’objet central. A l’échelle brestoise l’engagement très actif de l’UBO a permis de lancer le Campus Mondial de la Mer, porteur d’une dynamique de site où tous les acteurs de la pointe bretonne se retrouvent et gagnent en efficacité et en visibilité. A l’échelon national et européen l’UBO a beaucoup gagné en notoriété, et est aujourd’hui considérée comme un partenaire qui compte au plus haut niveau.

Le lancement de l’Université Européenne SEA-EU témoigne de cette visibilité et de cette reconnaissance. C’est une extraordinaire opportunité pour l’UBO qu’il nous faut, tous ensemble, saisir. Je suis très confiant dans le fait que Matthieu Gallou, qui a été l’un des acteurs majeurs de l’émergence de ce projet, sera celui qui en fera une réalité porteuse pour notre université.

Yves-Marie Paulet

Après une vingtaine d’années passée dans la région Rhône-Alpes, j’ai été recrutée en 2018 à l’UBO en tant que PU. J’enseigne à l’INSPE de Bretagne, site de Brest et je fais ma recherche au CREAD. Mon domaine de recherche est la didactique des sciences et le numérique, et plus largement les sciences de l’éducation et de la formation. J’ai occupée plusieurs responsabilités pédagogiques (filière, département, service TICE, et master) à l’université de Grenoble-Alpes. J’ai également été élue au conseil de l’ESPE de Grenoble. Je suis actuellement directrice du CREAD-UBO. Je souhaite continuer à m’investir dans des projets collectifs à l’UBO comme je l’ai fait à Grenoble. Au sein de la commission recherche j’apporterai mon expérience et je porterai la voix des SHS et des sciences de l’éducation et de la formation bien sûr, mais aussi des autres disciplines. Je soutiens la liste demain l’UBO proposée par Matthieu Gallou car elle porte des valeurs que je partage, et un projet ambitieux et engagé pour une université dynamique.

Patricia Marzin-Janvier

Directeur adjoint de l'UFR Médecine et Sciences de la Santé, j'ai soutenu et continuerai à soutenir l'action engagée par Matthieu Gallou et son équipe si vous lui renouvelez votre confiance. Au terme de ce mandat, je peux témoigner de sa maitrise des dossiers et de son engagement, y compris sur des sujets sensibles en lien avec la protection des personnes et du patrimoine scientifique et technique. 
Il a su prendre des décisions difficiles qui ont impacté les formations de Licence et de Master, celles portées par la faculté de médecine au même titre que les autres UFR mais ont aussi permis de maintenir le recrutement, notamment dans les filières en tension.
Homme à l'esprit curieux, Matthieu Gallou n'en reste pas moins une personnalité solide qui ne godille pas avec ses convictions.   C'est aussi un bâtisseur et les exemples de l'Alliance Universitaire de Bretagne ou de la réforme des études de Santé l'illustrent bien.
Aussi, j'ai accepté de rejoindre la liste "Demain l'UBO" pour le Conseil d'Administration afin de poursuivre les travaux engagés. 
Tristan Montier

Professeure agrégée d'anglais depuis 1996 à l'UFR Sciences et Techniques, j'ai exercé plusieurs responsabilités au sein de mon UFR et dans mon département d'enseignement, où j'interviens auprès de tou.s.tes les étudiant.e. scientifiques.
Elue au Comité Technique de notre université, j'ai pu faire l'expérience de la volonté de Matthieu Gallou de gérer l'Université de Bretagne Occidentale dans le respect des personnels et de leur statuts. Par un dialogue avec les représentants syndicaux, il s'est montré ouvert  à faire progresser, dès que possible, les droits des uns et des autres avec un grand souci d'équité. J'ai confiance dans sa capacité à prendre en compte les réalités du monde universitaire actuel et à dialoguer avec tous pour faire aboutir les projets nécessaires au bon développement de notre université.

Gwenola Le Gall

Docteur de l'UBO en 2001, j’ai été recruté comme Ingénieur de Recherche BAP C en 2003. Durant 7 ans, je me suis attaché à créer et animer une plateforme (Techyp) pour la gestion du matériel commun du Laboratoire (LEST). En 2008, j’ai participé à la création d’une spin-off du laboratoire (Elliptika) basée en partie sur ma thèse. Devenu en 2010 PR d'électronique. je me suis très vite engagé dans la vie collective de l’UBO comme chargé de mission à la valorisation des STICC, en charge, entre autres, du dossier de création de l’IRT B-com. De 2012 à 2016, je me suis engagé comme Vice-Président Europe & International de l’UBO et Vice-Président Europe de l’UEB. Ces mandats m’ont permis d’appréhender l’université dans toute sa complexité interne et externe. Depuis 2016, j’exerce toujours différentes responsabilités collectives (responsable du pôle MOM du Lab-STICC, responsable de la filière communication du Labex CominLabs, et directeur de Lateral (Labo commun entre le Lab-STICC et Thales)). Les Universités sont dans une période cruciale et je souhaite m’investir sur la liste Demain l’UBO afin de donner, avec mes co-listiers, les meilleures orientations pour l’UBO. Compte tenu de son excellente connaissance des dossiers et de sa capacité à intégrer toute la complexité des sujets qui nous occupent, je fais également confiance à Matthieu Gallou pour nous éclairer et nous écouter.

Cédric Quendo

Après des études universitaires à l’UBO et à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, j’ai obtenu un poste de MCF en économie à l’UBO en 1999. J’exerce mes activités d’enseignement principalement à l’UFR Droit économie gestion AES et mes activités de recherche en économie du droit et de la justice au sein du Lab LEX EA 7480. J’ai assuré les fonctions de responsable d’année, de direction de département, ainsi que trois mandats au conseil de faculté. Je participe depuis cette année au lancement et à la codirection du master Monnaie Banque Finance Assurance, proposé en alternance. Je me suis investie dans les conseils centraux et siège actuellement à la CFVU. Consciente des contraintes auxquelles l’UBO devra faire face, je souhaite par un nouveau mandat poursuivre cette expérience et défendre au mieux l’intérêt de nos étudiants et de nos formations.

Isabelle Vigouroux

Après un diplôme de Docteur en Sciences et Génie des Matériaux de l’Ecole des Mines de Paris obtenu en 1990, et un stage post-doctoral à l’Ecole Polytechnique de Montréal, j’ai été recruté à l’Université de Bretagne Occidentale en qualité de Maître de Conférences en 1991, puis en qualité de Professeur des Universités en 2000. Depuis plus de 15 ans, j’anime scientifiquement une équipe de recherche en rhéologie des fluides complexes, actuellement intégrée à l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027. 

Soucieux d’intégrité scientifique, et en plein accord avec le projet de la liste Demain l’UBO, je souhaite rejoindre la Commission Recherche afin de contribuer à la vie scientifique de notre université. 

Thierry Aubry

Je soutiens les listes Demain l’UBO et Matthieu Gallou pour les raisons suivantes. Tout d’abord, Matthieu Gallou pour moi présente un investissement fort dans sa mission de Président. Sa persévérance, sa très bonne connaissance des dossiers et son intérêt au bien être de tous contribuent à l’évolution plus que positive de notre Université actuelle. Ensuite, de nombreuses actions ont été initiées durant ces quatre ans. Si certaines d’entre elles sont achevées d’autres doivent être poursuivies, renforcées. Pour moi c’est en donnant sa confiance à Demain l’UBO que ces actions pourront être menées à bien. Enfin, les membres de l’équipe de Demain l’UBO par leur très bonne appréhension de notre environnement local, national et international assureront et développeront la notoriété de notre Université.

Anne Bordron

Maître de conférences en génie électrique, j’ai pu, durant ces dernières années, exercer plusieurs responsabilités au sein de notre établissement. Depuis mars 2016, en tant que vice-président formation tout au long de la vie en charge de la commission formation et vie universitaire, j’ai pu acquérir de nouvelles compétences me permettant de continuer à apporter ma contribution en accompagnant Matthieu Gallou afin  de permettre à notre université de se développer et de relever les défis qui l’attendent. C’est pour cette raison que je me présente sur la liste « Demain l’UBO » à la commission formation et vie universitaire.

La candidature de Matthieu Gallou est fondée sur une grande expérience et une bonne connaissance du fonctionnement de notre établissement. Elle est l'expression d'une pratique du terrain à laquelle je tiens et d’un attachement à notre université et à la mission du service public.

Abdeslam Mamoune

Recrutée à l'UBO comme maître de conférence en Géologie Marine en 2006, mes travaux de recherche portent sur l'enregistrement des évènements extrêmes passés (catastrophes naturelles) dans les sédiments marins profonds. Investie dans l'enseignement des Géosciences en Licence à la faculté des Sciences et Techniques, et en Master Sciences de la Mer et du Littoral (Géosciences Océan) à l'IUEM, je dirige l'équipe "Paléobiosphère, Enregistrement Sédimentaire et Paléoclimats" de l'UMR6538 Géosciences Océan. J'ai été chef de mission de plusieurs campagnes océanographiques et porte actuellement un projet de recherche international impliquant une trentaine de chercheurs en France et à Taïwan. Depuis plusieurs années, je suis élue au Conseil d'Administration et au Conseil Scientifique de l'IUEM. J'ai été également élue au CNU, section 35, jusqu'à 2019. Dans la continuité de mon investissement sur des responsabilités collectives, je suis candidate pour représenter le Secteur Mer à la Commission Recherche de l'UBO, liste "Demain l'UBO".

Nathalie Babonneau

Ecologue marin de formation, je suis Directeur de recherche au CNRS et directeur adjoint du LEMAR (UMR 6539 ; IUEM). Mon engagement pour les tâches d’intérêt collectif m’a amené à occuper différentes fonctions au CNRS (Comité National), à l’UBO (Conseil Scientifique et Commission de Spécialistes 67-68èmes sections), et à l’IUEM (CA et Service des Relations Internationales).

Membre de l’équipe sortante en tant que chargé de mission pour les énergies marines renouvelables, j’ai toute confiance en Matthieu Gallou pour poursuivre le travail de reconnaissance nationale et internationale de l’UBO entrepris depuis 4 ans, et répondre aux enjeux scientifiques et socio-économiques de demain. Au sein de la Commission Recherche de l’UBO, je m’attacherai à poursuivre le développement des sciences de la mer à l’UBO, au sein d’un pôle interdisciplinaire fort d’observation, de formation et de recherche. Le renforcement de l’attractivité de notre université, la prise en compte des grands défis sociétaux et des objectifs de développement durable s’inscrivent dans un contexte national et international toujours plus compétitif où l’UBO a toute sa place, notamment au sein de l’EUR ISBlue et de l’alliance transnationale SEA-EU.

Gérard Thouzeau

Professeure des universités en sciences de gestion à l’IAE, et depuis quatre ans première vice-présidente en charge du conseil d’administration et du conseil académique de l’UBO, je me représente sur les listes Demain l’UBO pour poursuivre et renforcer les actions engagées lors de ce mandat et relever les nouveaux défis auxquels nous aurons à faire face : défense de la collégialité et de l’indépendance dans les instances, promotion de l’égalité des chances, quel que soit le genre ou le statut, dans les recrutements et le suivi individuel des carrières, suivi des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) avec les composantes et services communs de l’Université, défense de notre Université aux niveaux régional, national, européen et international. Pour toutes ces raisons, je soutiens à nouveau sans réserve la candidature de Matthieu Gallou, son expérience, ses compétences et ses qualités humaines étant autant de gages de confiance pour notre avenir et celui de notre Université, désormais engagée dans l’Université européenne SEA-EU.
Marine Le Gall-Ély

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Matthieu Gallou