Le candidat

Quelques mots sur mon parcours  :

 

Thèmes d’enseignement et de recherche :

Agrégé de Philosophie depuis 1996, ma spécialité est l’histoire de la philosophie antique et médiévale.

Mes enseignements portent aussi bien sur la philosophie antique classique (Platon, Aristote) que sur le néoplatonisme. J’ai développé au cours des années 2000 un intérêt accru pour la transmission des concepts philosophiques entre Antiquité et Moyen-Age, qui m’a porté à m’intéresser particulièrement à la discordance entre Averroès et Thomas d’Aquin autour de l’interprétation du Traité de l’Ame d’Aristote.

Je suis par ailleurs membre associé de deux unités de recherche : l’équipe d’accueil Héritages et Constructions dans le Texte et l’Image (HCTI, EA 4249) et l’équipe d’accueil Ethique, Professionnalisme et Santé (EA 4686).

Depuis le début de ma carrière, j’ai publié plusieurs articles dans des revues à comité de lecture et ai prononcé plus d’une dizaine de communications en séminaires et colloques, notamment ceux organisés par les équipes de l’UFR Lettres et Sciences Humaines[1].

 

Responsabilités à l’UBO :

Brestois d’origine, ancien étudiant de l’UBO, j’y ai été affecté une première fois en 1998 à titre provisoire, comme professeur agrégé (PRAG) au département de Philosophie de l’UFR Lettres et Sciences Humaines.

Affecté à titre définitif en 2002, j’ai pris la responsabilité du département de philosophie en 2003 et l’ai exercée jusqu’en 2006, puis à nouveau de 2008 à 2011.

En parallèle j’ai assuré pour l’UFR à partir de 2004 la charge de responsable des salons étudiants, avant de devenir en 2006 assesseur du Doyen Benoit Jeanjean jusqu’à l’automne 2007.

En janvier 2008, Pascal Olivard m’a demandé de prendre en charge la mission “Orientation active” pour l’UBO et ainsi d’assurer, en coordination avec les vice-Présidents Thierry Michot (CEVU) et Catherine Archieri (Continuum Lycées-Université), la mise en place de l’application Admission Post-Bac (APB) à l’UBO.

Elu Doyen de la Faculté en mai 2011, j’ai mis un terme à mon mandat en août 2014, afin de me consacrer pleinement à la tâche de 1er vice-Président de l’UBO que j’assure depuis novembre 2013 aux côtés du Président Pascal Olivard.

 

Présence dans les conseils :

J’ai été élu du Conseil Scientifique de l’UBO entre 2006 et 2008, puis du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU puis CFVU) à partir de 2008. C’est un mandat que j’exerce toujours aujourd’hui.

Invité permanent du CA, comme directeur de composante, depuis mai 2011, j’y siège actuellement comme vice-président de séance.

A la demande du Président, j'ai aussi animé plusieurs séances du Conseil académique et du Comité Technique de l'UBO.

 

Mandats syndicaux :

Adhérent de la section UBO-ENIB du Sgen-CFDT depuis 2007, j’ai été appelé en 2012 à siéger comme représentant de l’enseignement supérieur et de la recherche au sein du conseil syndical régional du Sgen-CFDT Bretagne.

Depuis 2014, je suis secrétaire fédéral à l’enseignement supérieur et à la recherche au sein de la Fédération nationale des Syndicats Sgen-CFDT. Je siège à ce titre au Comité national ministériel de suivi de la Licence-Licence Pro (CSL-Lpro) et au Comité national ministériel de suivi du Master (CSM).

En outre, j’ai été élu en juin dernier au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) et je siège depuis juillet à la commission permanente du CNESER.

Si je suis élu à la Présidence de l’UBO, je m'engage à abandonner l’ensemble de ces mandats pour me consacrer entièrement à l’UBO.

 

[1] Notamment : « D’une hypothèse de Platon sur l’écriture », Les Cahiers Philosophiques, n° 79 (1999) ; « Platon, à n’en plus finir », Cahiers Philosophiques, n° 95 (2003) ; « L’oubli de l’intelligence », Actes du Colloque de l’ERLA-HCTI (2007) ; « Plotin ou l’Immobilité de l’Histoire », Actes du Colloque « Maîtrise du monde ou  maîtrise de soi ? », Abbaye de Daoulas (2009).

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Matthieu Gallou