question : langue et culture bretonnes

 

 

 

 

Réponse au questionnaire transmis par l'association Ai'ta :

Brest, le 25 février 2016,

Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie pour votre questionnaire qui reflète des interrogations importantes et légitimes vis-à-vis de l’UBO de demain.

Voici mes réponses.

 

1/  Quelle serait votre politique en matière de visibilité et d'utilisation de la langue bretonne au sein de l'UBO ? Développeriez-vous la signalétique bilingue français-breton, comme c'est déjà le cas dans certains bâtiments ? A l'image de Rennes 2, signerez-vous la charte "Ya d'ar brezhoneg" proposée par l'Office Public de la Langue Bretonne ?

En tant qu’ancien Doyen de l’UFR Lettres et Sciences Humaines, je me suis toujours félicité de l’effort réalisé dès la construction de Segalen en matière de signalétique bilingue. C’est quelque chose que nous devons poursuivre à chaque fois que nous construisons un nouveau bâtiment.

Je suis par ailleurs tout à fait disposé à proposer au conseil d’administration de l’UBO la signature de la charte « Ya d’ar brezhoneg ».

2/  L'UE 5 / UE de langue en breton, n'est actuellement ouverte qu'aux étudiants de l'UFR Lettres et Sciences Humaines. La généraliserez-vous ?

Cette UE n’existe de fait qu’à l’UFR Lettres mais elle est déjà théoriquement ouverte aux étudiants de certaines autres composantes, qui ne le savent hélas pas forcément. De même, il existe dans le pannel des UE libres de licence des cours qui concernent l’Histoire de la Bretagne ou la culture bretonne. C’est une offre que je soutiendrai et encouragerai.

3/ Etes-vous favorable à l'introduction des sports traditionnels bretons (gouren, football gaélique...) dans la liste des sports proposés par le SUAPS ?

Pourquoi pas, si nous avons au SUAPS des enseignants capables de les encadrer. La question méritera d’être posée au conseil des sports de l’UBO.

4/ La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école du 8 juillet 2013, dite loi Peillon, indique à propos des langues régionales que "leur enseignement est favorisé". D'autre part, la nouvelle convention Etat-région pour la transmission des langues de Bretagne indique que, dès 2016, 15% des postes d'enseignant ouverts au concours seront des postes bilingues, avant d’atteindre 20% d'ici 2020. Or, les étudiants se destinant aux métiers de l'enseignement bilingues français-breton reçoivent une formation exclusivement en français après le baccalauréat, ce qui n'est pas propice à un parcours cohérent. Etes-vous favorable à l'introduction de modules d'enseignement thématique (histoire, géographie, biologie...) en langue bretonne dans les différents parcours de formation ?

Dans la situation actuelle de nos moyens, vous posez là une question complexe : le désengagement financier de l’Etat, ainsi que la baisse des ressources des collectivités bretonnes m’empêche de vous garantir que nous aurons demain les moyens d’ouvrir de tels modules. Il est cependant tout à fait envisageable de sonder les étudiants pour connaître leurs souhaits en la matière et aussi veiller à ce que nous disposions d’enseignants ou enseignants-chercheurs capables d’enseigner leur discipline en breton. Cela fera partie des missions qui seront confiées au (à la) futur-e chargé-e de mission “langue et culture bretonnes” que j’entends nommer si je suis élu.

De même, j’ai lancé depuis plusieurs années avec le département “LEA” de l’UFR Lettres un projet de création, à terme, d’une licence “LERA” pour “langues étrangères et régionales appliquées” qui permettrait aux étudiants de s’inscrire en anglais-breton alors qu’il n’ont aujourd’hui le choix qu’avec anglais-espagnol, anglais-allemand ou anglais-chinois. C’est une démarche de longue haleine, qui doit recueillir l’accord de l’Etat (puisqu’il s’agit d’un diplôme national) mais qui est soutenue aussi par Jean-Yves Le Disez. Je pense que nous avons une chance de faire avancer cette idée à l’horizon 2020 et espère que nous aurons aussi le soutien de collectifs comme Ai’ta dans cette démarche.

Bien à vous,

Matthieu Gallou

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Matthieu Gallou